Notre histoire


Autour des années 60, la France connaît une forte immigration. Des Portugais, des Maghrébins, des Turcs arrivent en nombre, avec ou sans papiers, pour travailler dans les grandes industries et surtout dans le bâtiment. C’est à cette époque que Claude et Simone Point arrivent de Bordeaux pour s’installer avec leurs quatre enfants.

Les hasards de la vie font qu’ils rencontrent ces personnes d’origine étrangère récemment arrivées et que leur premier réflexe est de les aider à s’adapter à la vie quotidienne en France, en leur prodiguant des conseils et en leur proposant d’apprendre le français. Le bouche à oreille fonctionne très vite et bientôt le couple est submergé par la demande d’aide. Il faut s’organiser, faire participer amis et voisins.

De cet élan de solidarité naît une association sous sa première appellation « Groupe d’Amitié », qui s’installe à Eaubonne.

Peu à peu des ateliers d’apprentissage du français sont mis en place avec les moyens du bord. Une activité intense se développe déjà dans plusieurs communes : Bessancourt, Deuil-la-Barre, Ermont, Eaubonne. Ainsi l’association se structure de façon plus officielle en 1968. Dès 1969, elle s’installe dans un local prêté par la mairie d’Eaubonne. Une vraie vie sociale se développe, en plus des cours de français.

Local 1974

On s’installe dans des locaux indépendants en 1974, financés par la Préfecture, et mis à disposition par la Mairie d’Eaubonne. Petit à petit, l’association se développe : elle s’adapte aux besoins des migrants, ses activités se diversifient : l’aide aux devoirs pour les enfants scolarisés, l’aide juridique et sociale aux familles etc… En même temps, elle contribue au respect et au maintien des cultures d’origine, au partage de ces cultures entre les diverses nationalités. Des fêtes et des animations créent des liens chaleureux entre les uns et les autres. Des traditions festives et culturelles s’organisent : les fêtes de fin d’année, des expositions, la fête de la Saint-Jean, des visites de musée, etc.

 

Professionnalisation

Dès le début une méthode d’apprentissage adaptée aux adultes est développée. Le CLAP apporte également sa coopération et assure pendant longtemps la formation des « monitrices » bénévoles. Progressivement les formatrices se spécialisent dans laction pédagogique. Elles se professionnalisent et chacune a désormais son matériel pédagogique. Au fil des ans, la formation des formateurs(trices) prendra une place importante, sous forme de stages très performants, la discipline étant reconnue à part entière.

fête 40 ansEn 1996, l’association prend le nom d’ESSIVAM : Espace Social et Interculturel de la Vallée de Montmorency. Le siège déménage à Taverny en août 2000. Essivam devient organisme de formation. Elle met en place la formation professionnelle.

Elle est reconnue d’intérêt général. 

En 2008, Essivam a dignement fêté ses 40 ans. Un anniversaire doublement marqué, une première fois avec nos partenaires locaux et régionaux, et un peu plus tard avec tous nos apprenants et leurs familles.

Notre association travaille avec un nombre de villes grandissant au fil des années. Actuellement nos ateliers de proximité se déroulent dans une dizaine de communes du Val d’Oise.

Parallèlement, nous développons largement notre offre dans le domaine de la formation professionnelle sur l’ensemble de la région parisienne, offre destinées aux salariés et aux demandeurs d’emploi.